PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Christian Vieri

Aller en bas 
AuteurMessage
El Barto
Administrador
Administrador
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 30
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Christian Vieri   Lun 23 Oct - 18:48

Christian Vieri




La biographie


Christian Vieri est né le 12 juillet 1973 (comme Jules Cesar ) à Bologne d'un père italien, Roberto Vieri, footballeur professionnel, ayant silloné la Serie A en passant notamment par la Sampdoria, la Fiorentina, la Roma et la Juventus, et d'une mère française, Nathalie, ce qui explique le fait qu'en plus de l'italien, l'anglais et l'espagnol, Vieri parle également la langue française... C'est à 3 ans que le jeune Christian suit sa famille en Australie où son père décide de finir sa carrière de footballeur et d'entraîner le Marconi Sydney.



En Australie, Vieri s'adapte rapidement au mode de vie local: il passe ses journée à surfer, il parle anglais parfaitement, il s'intéresse profondément au monde du cricket et consacre énormément de temps à la pratique du rugby (en partie responsable de son physique imposant). Mais c'est pour le football que le jeune Christian optera, tout d'abord au poste de latéral gauche dans le club entraîné par son père, le Marconi Sydney mais il sera rapidement repositionné attaquant vu qu'il marquait plus de buts que les attaquants de l'équipe en évoluant latéral :laugh: . Au fur et à mesure de cette saison 1988-89, germa en lui l'idée de devenir footballeur professionel comme son père. Il ne perdit pas de temps et à 16 ans, il part pour l'Italie avec cet objectif et aterrit au modeste club toscan de Prato, alors en Serie C1 où habitait son grand-père. Il n'y joue alors aucune rencontre majeure mais prend conscience des exigences du football de haut niveau. Il est donc prêté à l'équipe amateure de Santa Lucia où il enchaîne but sur but. Il est récupéré par Prato et la saison suivante, il est transféré au Torino, club beaucoup plus huppé puisqu'évoluant en Serie A où il jouera son premier match parmi l'élite le 15 decembre 1991 face à la Fiorentina et inscrira un but face à la Lazio mais il n'arrive cependant pas à faire son nid et commence alors une longue errance qui le fait passer de Torino à Ravenna, puis à Venezia, club de Serie B où il marque 11 buts en 29 matchs.
Ainsi, il redécouvre les joies de la Serie A en passant à l'Atalanta Bergame où il inscrit 3 buts en autant de matchs durant les premières journées du championnat, il cloturera son compteur à 9 buts en 19 matchs mais c'est suffisant pour lui pour se faire remarquer par la Juventus de Marcelo Lippi grâce à qui il acquiert un solide bagage technique et où il se lie d'amitié avec un certain Zinedine Zidane de qui il dira "C'est un gars qui me ressemble : il dit deux mots par jour" .



Il inscrira 8 buts en 23 matchs en Serie A et finit Champion d'Italie, il brillera en Coppa Italia et contribuera grandement au bon parcours de la Juventus en Ligue des Champions en inscrivant 4 buts et apparaitra ainsi comme un espoir du football italien, à un point où Giovanni Agnelli (président de FIAT et actionnaire majoritaire de la Juve) déclarera "On ne vend pas Vieri !", mais le soir même, Luciano Moggi (directeur sportif de la Juve), annoncera un départ de Vieri vers l'Atletico Madrid pour 113 MF (une somme énorme à l'époque).
A l'Altetico Madrid pour la saison 1997-98, il explosera littéralement, inscrivant 24 buts en 24 matchs et devenant pour sa première saison en Espagne "pichichi" du championnat. Il a tout: la puissance, la technique, le réalisme devant le but et un redoutable jeu de tête. Le monde est sous le charme de Vieri à l'heure où approche la Coupe du Monde 1998, le joueur italien, alors agé de 25 ans étant sélectionné au sein de la Squadra Azzurra, avec laquelle il a disputé son premier match international le 30 mars 1997 face à la Moldavie.



Vieri est explosif durant la coupe du monde 1998, malgré l'élimination prématurée de son équipe durant les quarts de finale face à la France durant la séance de penalties (Di Biagio ). Il sera tout de même le meilleur buteur de son équipe avec 5 buts en autant de matchs...

Après l'épisode de la coupe du monde, Vieri regoûtera au championnat italien par le moyen d'un transfert vers la Lazio de Rome où il marquera 12 buts en 22 matchs en remportant la Coupe des Coupes mais sa saison fut là aussi gâchée par une mauvaise blessure en tout début de saison, puis en 1999 il connaîtra un nouveau club, l'Inter de Milan, auquel il offrira 6 années de sa carrière professionnelle et près de 115 buts.
Ce transfert a fait grand bruit dans le football en Italie et en Europe, notamment à cause du montant de l'échange qui s'est élevé à 90.000.000.000 de lires, soit 300 MF mais à 26 ans, Christian Vieri affirme sa volonté de poser ses valises une fois pour toutes, après avoir changé de club chaque année depuis 1992. Ses débuts sont concluants, puisqu'il inscrit 13 buts en 8 matchs mais divers petits problèmes d'ordre physique ont freiné sa fulgurante ascencion.
Mais les saisons suivantes sont remarquables, notamment 2 fantastiques (2001/02 et 2002/03) où il porte l'Inter quasiment à bras le corps avec 46 buts en 48 matchs de Championnat pour ces deux seules saisons.



Après avoir manqué l'Euro 2000 pour cause de blessure, il revient plus déterminé que jamais pour la Coupe du Monde 2002 au cours de laquelle il marque 4 des 5 buts de son équipe, rejoignant ainsi Paolo Rossi et Roberto Baggio au classement des meilleurs buteurs azzurri en Coupe du Monde malgré encore une fois une élimination précoce par une vaillante Corée du Sud lors des huitièmes de finale... Christian Vieri s'est alors fait un nid en Squadra Azzurra en marquant sous ses couleurs 23 buts en 49 sélections malgré la concurrence énorme qu'il a subi tout au long de sa carrière (Baggio, Vialli, Del Piero, Inzaghi, Chiesa, Zola, ou plus récemment Delvecchio, Montella, Cassano, Corradi, Gilardino, Toni...)

Quoi qu'il en soit, par esprit de revanche, Vieri enchaîne sur une saison 2002-2003 qui sera la meilleure de sa carrière: en championnat malgré 2 mois de blessures, il inscrira 24 buts en 23 matchs (notamment un quadruplé contre Brescia), l'Inter finira malgré cela à une décevante 2 ème place. Au fur et à mesure des saisons, Vieri renouvelle l'attachement réciproque qui existe entre les supporters nerazzurri et lui-même jusqu'à l'été 2005, quand Vieri et l'Inter se séparent. Vieri est alors enrôlé par le rival milanais, au grand désarroi des supporters intéristes.



Cette manoeuvre s'avérera être un des plus mauvais choix de sa carrière puisqu'il sera relégué à une position de remplaçant, en n'inscrivant qu'en seul but sous les couleurs rossonneri. Dans l'optique du Mondial germanique auquel il veut participer et pour lequel il a besoin de démontrer qu'il n'a rien perdu des qualités qui ont fait son succès, il quitte la ville de Milan après 7 années d'amour, pour atterrir à Monaco où il a jusque là inscrit 3 buts en 3 matchs...

Ainsi, Vieri aura été le prototype du buteur moderne, à la fois physique et technique, gaucher habile des deux pieds avec une capacité de frapper fort et précis à n'importe quel moment. Son passage par la Juve lui aura permis d'acquérir un peu plus de technique, notamment par la capacité de bien conserver son ballon et d'éliminer ses adversaires directs dans la surface.


Sa carrière



Prato (Serie C1) (1989-90)



Torino (Serie A 1 but/ 7 matchs) (1990-93)



Ravenna (Serie B 12 buts/ 32 matchs) (1993-94)



Venezia (Serie B 11 buts/ 29 matchs) (1994-95)



Atalanta Bergame (Serie A 7 buts/ 19 matchs) (1995-96)



Juventus de Turin (Serie A 14 buts/ 33 matchs) (1996-97)



Atletico Madrid (Liga 1 24 buts/ 24 matchs = meilleur buteur) (1997-98)



Lazio de Rome (Serie A 12 buts/ 22 matchs) (1998-99)



Inter Milan (Serie A 114 buts/ 158 matchs) (1999-2005 )



Milan AC (Serie A 1 but/ 8 matchs) (2005-2006 janv)



AS Monaco (Ligue 1 4 buts/ 7 matchs) (2006 janv/juillet 2006)



UC Sampdoria (Serie A 0 but/ 0 match) (juillet 2006/août 2006)



Atalanta Bergamasca Calcio (Serie A 0 but/ 0 match) (août 2006/...)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atleticomadrid.frbb.net
 
Christian Vieri
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thériault vs Christian en Gaspésie hier
» joyeux anniversaire Christian Balin
» [ITA] Le salaire de Vieri
» Christian Placide-Carmenius
» [Arrivée] Christian Bassila

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlético Madrid :: Club Atlético de Madrid :: La leyenda rojiblanca-
Sauter vers: